Navigation – Plan du site

310 | Mars-avril 2009
La gestion de l'eau en France

Agriculteurs et acteurs institutionnels

Eau des villes, eaux des champs. Peut-on trouver des accords coopératifs entre services publics et agriculteurs ? Les mesures réglementaires de protection de la ressource en eau tendent à être complétées par des dispositifs d'incitation auprès d'agriculteurs pour réduire l'utilisation d'intrants.
Dans quelle mesure les choix de production et de pratique des agriculteurs interviennent-ils dans l'évolution de l'environnement économique ? Un travail de modélisation interdisciplinaire permet de construire des scénarios d'évolution des teneurs en nitrates dans les eaux souterraines de la vallée du Rhin supérieur.
La présence d'un réseau de distribution d'eau brute dans les zones urbanisées permet le bien-être de la collectivité. Une étude de cas située dans le sud de la France montre que ce type de gestion d'eau potable réduit l'ampleur des pics de consommation d'eau et permet aux gestionnaires de réseaux de pérenniser la desserte.
Les prélèvements en eau souterraine réalisés par les agriculteurs et les particuliers augmentent en France. Dans les Pyrénées Orientales, agriculteurs et acteurs institutionnels se sont associés pour prendre en compte des instruments innovants leur permettant une meilleure gestion de l'eau.
A travers l'exemple de la gestion d'une pollution diffuse de la nappe phréatique en Alsace, quels sont les effets de la gestion intégrée sur la ressource eau ?