Navigation – Plan du site

317 | mai-juin 2010
Varia

Recherches

  • En cette période de réforme des politiques agricoles, le concept de découplage est au centre des débats. Une revue de littérature révèle un flou important quant à la définition même de ce  concept. Peut-on envisager une définition plus précise au bénéfice des négociations internationales ? Celle qui  s’adosserait à la production et non à la consommation et qui présenterait le découplage en termes de degré et non en termes de valeur absolue.

  • Dans leur dialogue avec les instances européennes, les agriculteurs  étaient organisés au sein d’une instance transnationale et de plusieurs associations spécialisées. Or, la PAC a connu de profondes transformations et la place des agriculteurs a évoluée. Dès lors, quelles sont les prérogatives de ces différents groupes d’intérêt ? Comment cohabitent-ils ? Une comparaison entre deux secteurs, celui du tabac et celui de la betterave, montre  d’une part une disjonction entre ces groupes et, d’autre part, leur rôle respectif vis-à-vis des instances décisionnelles européennes.

  • Dans la région pampéenne de l’Argentine, les coopératives agricoles utilisent un discours agrarien pour convaincre les enfants d’agriculteurs de devenir agriculteurs à leur tour. Ce message est cependant en fort décalage avec les pratiques des actuels adhérents et responsables des coopératives. La forme exacerbée de cette expression remet en cause l’idée même d’installation.

  • En Chine, la diffusion du coton-Bt dans la vallée du fleuve Yangsté crée une situation paradoxale. Son adoption n’a ni démontré une diminution des traitements chimiques, ni mis en évidence son impact significatif dans la production. L’intégration technologique du coton-Bt et le développement du secteur semencier sont certainement les deux facteurs les plus déterminants pour expliquer cette contradiction.

  • En Chine, la diffusion du coton-Bt dans la vallée du fleuve Yangsté crée une situation paradoxale. Son adoption n’a ni démontré une diminution des traitements chimiques, ni mis en évidence son impact significatif dans la production. L’intégration technologique du coton-Bt et le développement du secteur semencier sont certainement les deux facteurs les plus déterminants pour expliquer cette contradiction.

Etat de l’Art

  • Une revue de la littérature sociologique anglophone, rend compte des principaux débats sur les systèmes alimentaires alternatifs, et montre que ces systèmes aux objectifs sociaux variés émergent et évoluent dans des contextes différents.