Navigation – Plan du site

Avant Propos

Bernard Roux
p. 3

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 21 mars 2013.

  • 1  Roux E., Vollet D., Pecqueur B. (2006). Coordinations d’acteurs et valorisation des ressources ter (...)
  • 2  Hirzak M., Moalla M., Mollard A., Pecqueur B., Rambonilaza M., Vollat D. (2008). Le modèle du pani (...)
  • 3  Muchnik J., de Sainte-Marie C. (Dir.) (2010). Le temps des Syal.Techniques, vivres et territoires. (...)

1Economie rurale consacre ce numéro 322 à cinq recherches sur les Systèmes agroalimentaires localisés (SYAL). La revue a déjà publié des travaux sur les rapports entre productions agroalimentaires et territoires ruraux. On peut citer, par exemple, l’étude des modalités par lesquelles des formes spécifiques d’organisations d’acteurs aboutissent à la valorisation d’externalités territoriales1 ou des recherches sur les liens entre produits et services de qualité, environnement et territoires2. Mais c’est la première fois qu’elle accueille un ensemble de résultats concernant ce concept de SYAL qui désigne « une organisation de production et de services (unités d’exploitation agricole, entreprises agroalimentaires, entreprises commerciales, entreprises de restauration…) associés de par leurs caractéristiques et leur fonctionnement à un territoire donné. »3

  • 4  Pecqueur B. (1989). Le développement local. Paris, Syros, p. 17.
  • 5  Paillotin G. (2001) Quelques réflexions sur le développement local. In « Systèmes agroalimentaires (...)

2Élaboré dans la deuxième moitié des années 1990, ce concept s’inscrit dans la lointaine filiation marshallienne des districts industriels et se rattache à la théorisation de l’industrialisation diffuse et des systèmes productifs locaux de la « troisième Italie », produite dans les années 1980 par Bagnasco et Beccatini, puis reprise en France par Courlet. Il se rattache au courant de la pensée économique qui étudie le développement local et qui met en avant le « principe que les échanges hors marché ont une grande importance pour expliquer l’efficacité économique observée en certains lieux plus qu’en autres. »4 Reprenant à son compte l’idée de spécificités locales du développement, Guy Paillotin, alors président du Conseil d’orientation scientifique du GIS « Systèmes agroalimentaires spécialisés », pouvait écrire : « L’étude du développement local, c’est finalement l’étude de la différenciation…Quels sont les facteurs qui favorisent la différenciation, quels sont ceux qui la contrarient ? Voilà des questions dont la nature scientifique n’est pas contestable. »5

3Les SYAL ont suscité l’intérêt de nombreux chercheurs, qui peut se mesurer aux communications présentées aux congrès internationaux successivement organisés par le GIS SYAL à Montpellier, Toluca (Mexique), Baeza (Espagne), Mar del Plata (Argentine), Parme (Italie). Souvent pluridisciplinaires, les travaux sur les SYAL, à la croisée des analyses de filières et territoriales, s’interrogent notamment sur les liens entre technique, savoir, alimentation et territoire. Economie rurale propose aujourd’hui un dossier de cinq contributions, constitué par Javier Sanz Cañada et José Muchnik et qui aborde la question des facteurs déterminant le degré d’ancrage ou d’enracinement territorial des productions agroalimentaires. Nous vous en souhaitons bonne lecture.

Haut de page

Notes

1  Roux E., Vollet D., Pecqueur B. (2006). Coordinations d’acteurs et valorisation des ressources territoriales. Les cas de l’Aubrac et des Baronnies. Economie rurale n°293, p. 20-37.

2  Hirzak M., Moalla M., Mollard A., Pecqueur B., Rambonilaza M., Vollat D. (2008). Le modèle du panier de biens. Grille d’analyse et observations de terrain. Economie rurale n°308, p. 55-70.

3  Muchnik J., de Sainte-Marie C. (Dir.) (2010). Le temps des Syal.Techniques, vivres et territoires. Paris, Quae.

4  Pecqueur B. (1989). Le développement local. Paris, Syros, p. 17.

5  Paillotin G. (2001) Quelques réflexions sur le développement local. In « Systèmes agroalimentaires localisés. Terroirs, savoir-faire, innovations ». Versailles, INRA, CIRAD, CNEARC, 216 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Roux, « Avant Propos », Économie rurale, 322 | 2011, 3.

Référence électronique

Bernard Roux, « Avant Propos », Économie rurale [En ligne], 322 | mars-avril 2011, mis en ligne le 21 mars 2013, consulté le 26 janvier 2015. URL : http://economierurale.revues.org/2961

Haut de page

Auteur

Bernard Roux

Président du Comité de rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page