Navigation – Plan du site
Recherches

L’adoption de l’hévéa en Côte d’Ivoire. Prix, mimétisme, changement écologique et social

The Adoption of Rubber in Côte d’Ivoire. Prices, Copying effect, Ecological and social Change
François RUF
p. 103-124

Résumés

En Côte d’Ivoire, l’adoption de l’hévéa par l’agriculture familiale prend son essor alors que l’État s’est désengagé du secteur dès le début des années 1990. Pourquoi ? La question est traitée dans le centre-ouest du pays. Les projets, associant politiques publiques et secteur privé, jouent leur rôle, apportant information et capital. Puis le relais est pris par le marché, via la hausse des prix du caoutchouc, prix courant, prix constant, et prix relatif caoutchouc/cacao. La hausse des revenus des premiers adoptants de l’hévéaculture génère un effet d’imitation, renforcé par la conjonction du cycle de l’hévéa et les cycles de prix. L’étude montre aussi un mécanisme boserupien de l’innovation en interaction avec le contexte socio-politique. La pression migratoire use le milieu naturel. Des jachères dégradées se substituent à la forêt tropicale. Les planteurs villageois redécouvrent les difficultés de la replantation cacaoyère. L’hévéa apparait comme la meilleure solution pour remonter les revenus. Mais l’adoption de l’hévéa est aussi un enjeu de pouvoir et de négociation au sein de l’agriculture familiale entre autochtones et migrants, entre générations et avec de nouveaux acteurs.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Éléments de méthodologie
Résultats : les investissements de l’agriculture familiale
Gagnoa et Bettié en 2000
Gagnoa en 2008
Discussion. Les déterminants de l’adoption de l’hévéa
1988-1990 : effet projet et premiers enjeux
Apport initial d’information et de capital
L’innovation hévéa, enjeu de pouvoir et de négociation
Autres actions de politiques publiques et du secteur privé ?
Le relais par le marché. Effets prix
L’effet prix du café
L’effet prix du cacao
L’impact structurel de l’effondrement du prix en 1988-89
L’effet de mimétisme. Interaction avec les prix et les revenus
Le basculement du déterminant « prix cacao /mimétisme caoutchouc »
Prix du caoutchouc et mimétisme
Revenus et régularité des revenus du caoutchouc
Déroulement du cycle cacao : de Malthus à Boserup
Pression démographique et contexte politique
La baisse de productivité des cacaoyères
L’innovation hévéa en réponse au déclin cacaoyer 
Conclusion

Aperçu du début du texte

Sans les excellents enquêteurs que sont Georges Konan, Allagba Konan, Josué Kiendré et Boniface Bebo, je n’aurais pas pu collecter les données de qualité à la base de cet article. Au plan de l’analyse, les critiques justifiées des deux lecteurs anonymes ont permis d’améliorer considérablement l’article. Je remercie aussi l’Agence française pour le développement (AFD), pour sa position de principe d’encourager les chercheurs à publier à partir des expériences d’expertise réalisées pour le compte de l’agence.

L’adoption de l’hévéa par l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire au cours de ces vingt à trente dernières années peut être analysée comme un processus d’innovation. Pour cette agriculture familiale qui s’est principalement développée sur la base du binôme café-cacao, l’hévéa clonal est une culture complètement nouvelle. Mise à part une petite exploitation de caoutchouc sauvage au début du XXe siècle, une possible discrète reprise pendant la Seconde Guerre mondiale, à base de Fun...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François RUF, « L’adoption de l’hévéa en Côte d’Ivoire. Prix, mimétisme, changement écologique et social », Économie rurale, 330-331 | 2012, 103-124.

Référence électronique

François RUF, « L’adoption de l’hévéa en Côte d’Ivoire. Prix, mimétisme, changement écologique et social », Économie rurale [En ligne], 330-331 | juillet-septembre, mis en ligne le 22 juin 2012, consulté le 23 octobre 2014. URL : http://economierurale.revues.org/3527

Haut de page

Auteur

François RUF

CIRAD, Centre international pour la recherche agronomique et le développement), UMR Innovation, Montpellier

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page