Navigation – Plan du site
Débat

Débat : L’Agenda de Doha et les enjeux pour les pays pauvres Hérité de l’Uruguay Round, le cadre des négociations agricoles est à revoir

Catherine Laroche Dupraz
p. 147-154

Notes de la rédaction

Dix ans après le lancement du Doha Development Agenda, la perspective d’un accord favorable aux Pays en développement semble s’éloigner. Quels sont les éléments majeurs qui en sont la cause ? Après un bref historique, l’auteure propose un recadrage du contenu des négociations agricoles afin de les redynamiser et remotiver les Pays en développement jusque-là réservés. (NDLR)

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Les négociations agricoles d’Uruguay 
S’attaquer aux distorsions des échanges : une nécessité
L’Accord agricole de l’Uruguay Round
Retournement de la situation commerciale agricole des PMA depuis l’Uruguay Round
D’une situation d’exportateur net…
…à une situation d’importateur net de produits agricoles
Nécessité d’un recadrage des négociations
Une inversion de tendance des marchés propice aux crises alimentaires
Cycle de Doha : Quels enjeux pour les PMA ?

Aperçu du début du texte

Les négociations commerciales internationales à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ont été relancées en 2001 avec l’ambition régulièrement réaffirmée de constituer le cycle en faveur du développement. Le Doha Development Agenda (DDA) devait ainsi déboucher sur un accord favorable aux Pays en développement (PED) en particulier en ce qui concerne le volet agricole des négociations.

Dix ans après le lancement du DDA, la perspective d’un accord semble s’éloigner, même si en juillet 2008 les membres de l’OMC ont frôlé l’adoption d’un projet finalement rejeté en raison de quelques points qui pourraient a priori apparaître comme mineurs face à l’ensemble des parties du texte qui semblait pouvoir faire consensus. Or ce projet d’accord était construit autour d’engagements des pays membres de l’OMC dans la continuité directe de l’Accord agricole de l’Uruguay Round (AAUR) de 1994 : poursuite de la réduction du soutien interne à l’agriculture ayant des effets de distorsion des échanges, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Laroche Dupraz, « Débat : L’Agenda de Doha et les enjeux pour les pays pauvres Hérité de l’Uruguay Round, le cadre des négociations agricoles est à revoir », Économie rurale, 332 | 2012, 147-154.

Référence électronique

Catherine Laroche Dupraz, « Débat : L’Agenda de Doha et les enjeux pour les pays pauvres Hérité de l’Uruguay Round, le cadre des négociations agricoles est à revoir », Économie rurale [En ligne], 332 | novembre-décembre, mis en ligne le 30 novembre 2012, consulté le 22 octobre 2014. URL : http://economierurale.revues.org/3751

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page