Navigation – Plan du site
Recherches

Prospectives céréalières en Méditerranée. Scénarios à l’horizon 2030

Cereal Forecasts in the Mediterranean: scenarios to 2030
Foued Cheriet
p. 55-69

Résumés

Les analyses prospectives montrent toutes que les déficits céréaliers en Méditerranée pourraient s’aggraver. Sur le plan international, les effets du changement climatique, les arbitrages entre les différentes utilisations céréalières, ainsi que les stratégies commerciales des principaux pays producteurs et l’instabilité structurelle des marchés agricoles internationaux pourraient précipiter l’avènement d’une ère d’insécurité alimentaire quantitative aiguë dans la région. Dans ce contexte, l’objet du présent travail est de mener une étude prospective sur la situation céréalière dans la région méditerranéenne, avec pour toile de fond, les enjeux stratégiques et géopolitiques que soulève cette question. Les différents scénarios analysés soulignent l’importance d’une coopération méditerranéenne renforcée.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2017.
Consulter cet article

Plan

Pourquoi une approche prospective pour l’analyse des céréales en Méditerranée ?
Prospective céréalière en Méditerranée (2030). La démarche méthodologique
Les scénarios envisagés
Description des tendances passées. Productions, rendements et dépendances
Quelques résultats obtenus et éléments de réflexion
Les premières tendances de la production et des échanges internationaux céréaliers
Production (PSEM/ UE MED)
Production par sous-ensemble géographique
Rendements céréaliers
Importations
Exportations
Prospective de la production céréalière des PSEM selon les 5 scénarios
Conclusion, synthèse et principales recommandations

Aperçu du début du texte

Les céréales occupent une place centrale au sein des agricultures et de l’alimentation des pays méditerranéens depuis plusieurs millénaires. La production céréalière a fortement augmenté dans les dernières décennies (doublement depuis 1960) et on lui consacre la moitié des surfaces agricoles et d’importants soutiens publics. Dans le même laps de temps, les importations de la région ont été multipliées par 4, sous l’impulsion de deux facteurs structurels : la pression démographique et le changement des modes alimentaires. Actuellement, la région méditerranéenne importe le quart des céréales mondiales alors qu’elle ne regroupe que 8 % de la population du monde.

Depuis les « émeutes de la faim » de 2008 et les tensions sur les prix internationaux de 2010, de nouveaux défis semblent se poser à la région en termes de sécurité alimentaire céréalière. Le renchérissement spectaculaire et récent des prix céréaliers a mis à nu la fragilité des équilibres alimentaires de certains pays du Sud et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Foued Cheriet, « Prospectives céréalières en Méditerranée. Scénarios à l’horizon 2030 », Économie rurale, 335 | 2013, 55-69.

Référence électronique

Foued Cheriet, « Prospectives céréalières en Méditerranée. Scénarios à l’horizon 2030 », Économie rurale [En ligne], 335 | mai-juin 2013, mis en ligne le 22 avril 2013, consulté le 21 octobre 2014. URL : http://economierurale.revues.org/3947

Haut de page

Auteur

Foued Cheriet

UMR 1110 MOISA, Montpellier Supagro

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page