Navigation – Plan du site
Faits et chiffres

Le juste prix des produits alimentaires : entre efficience des marchés et exigence de justice sociale

Patrice Guillotreau
p. 87-94

Notes de l’auteur

Les prix jugés trop bas des produits agricoles soulèvent périodiquement la question du juste prix. La notion de juste prix est débattue depuis l’origine même des sciences économiques mais tend à se confondre davantage, dans son acception moderne, avec l’efficience des marchés –au sens de justesse des prix- qu’avec l’exigence de justice sociale introduite par Rawls. Ce bref article vise à rappeler l’évolution du concept depuis Aristote jusqu’à sa formalisation néoclassique de plus en plus contestée. La justice commutative aristotélicienne semble ainsi réhabilitée dans les travaux récents sur l’équilibre de justice (fairness equilibrium) indispensable au bon déroulement des échanges. Mais les transformations de l’organisation marchande, telles que les cotations électroniques ou encore le recours à la finance, ne risquent-elles pas de perturber la recherche du juste prix ?

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2017.
Consulter cet article

Plan

Le constat de la baisse des prix
Le « juste prix » lié à l’origine de la valeur des biens
Spécificités des marchés agricoles et fluctuations du « juste prix »
Le « juste prix » entendu comme le produit d’un rapport social
Justice des prix versus efficience des marchés
Métamorphoses du marché et reconquête du juste prix

Aperçu du début du texte

Le constat de la baisse des prix

Il est bien difficile de comptabiliser l’ensemble des secteurs alimentaires (fruits, lait, produits de la mer…) où les producteurs se sentent insuffisamment rémunérés pour leurs productions et dénoncent des prix jugés trop faibles, en particulier en 2009, après le déclenchement de la crise financière internationale. Certains chiffres produits par l’INSEE sont éloquents : baisse de 16 % du prix moyen des produits agricoles entre juillet 2008 et juillet 2009 (-32 % pour les céréales, -34 % pour les fruits, -24 % pour le lait, -19 % pour les légumes, -11 % pour les volailles, -8 % pour le porc, -6 % pour le bœuf, -3 % pour les vins). La cause est bien sûr conjoncturelle et liée à la crise économique qui a frappé l’Europe, mais les tendances de long terme affichent une baisse tendancielle du prix des matières premières agricoles.

Sur longue période, la tendance structurelle montre en effet une dégradation des termes de l’échange. Le prix du caoutchouc a é...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrice Guillotreau, « Le juste prix des produits alimentaires : entre efficience des marchés et exigence de justice sociale », Économie rurale, 335 | 2013, 87-94.

Référence électronique

Patrice Guillotreau, « Le juste prix des produits alimentaires : entre efficience des marchés et exigence de justice sociale », Économie rurale [En ligne], 335 | mai-juin 2013, mis en ligne le 22 avril 2013, consulté le 01 septembre 2014. URL : http://economierurale.revues.org/3960

Haut de page

Auteur

Patrice Guillotreau

LEMNA, Université de Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page