Navigation – Plan du site

Les points forts de ce numéro

Arnaud Sergent, Clarisse Cazals
L’industrie papetière face au développement de la bioraffinerie lignocellulosique. Dynamiques institutionnelles et perspectives territoriales
La bioraffinerie est une opportunité pour la mutation verte de l’industrie papetière. Cette mutation dépend de facteurs technologiques, institutionnels et territoriaux. Elle interroge sur la diversité des modèles industriels de la bio-économie.

Les Levidow
Les bioraffineries éco-efficientes : un techno-fix pour surmonter la limitation des ressources ?
Une bioéconomie éco-efficiente devrait, selon ses partisans, atténuer les pressions qui s’exercent sur les ressources. Une bioraffinerie diversifiée et intégrée permettrait de transformer diverses sources de biomasse non alimentaire. Cette approche accroît les pressions sur les ressources et intensifie la concurrence sur le marché pour la fourniture de biomasse à bas prix.

Bente Hessellund Andersen, Michael Søgaard Jørgensen
Dépendance à la trajectoire et création d’une trajectoire dans les controverses sur la sphère bioénergétique au Danemark
Les auteurs analysent des controverses sur la bioénergie au Danemark sous l’angle de la transition durable. Ils explorent la dépendance par rapport à la trajectoire et au processus de création d’une trajectoire. Un examen du contexte dans lequel s’inscrivent les controverses portant sur l’affectation des terres et sur l’équité est exposé. Les interactions entre les stratégies des entreprises et les stratégies destinées à atténuer les effets du changement climatique sont relevées. Enfin, les auteurs étudient des relations entre le secteur de l’énergie, l’agriculture, la mobilité et les biotechnologies.

Corinne Tanguy, Michel Martin
Innovations et stratégies logistiques dans la filière vitivinicole. Le rôle des proximités
Dans cet article, les auteurs enquêtent sur la stratégie logistique de 36 entreprises vitivinicoles. Ils constatent qu’une minorité d’entreprises gère leur logistique grâce à une structure collective. Les auteurs élaborent des indicateurs de proximités développées dans les coopérations. Les proximités, organisée, circulatoire et géographique, sont intrinsèquement liées.

Lilia Aleksanyan
La situation économique et financière des entreprises agroalimentaires françaises 1998-2012
Les entreprises agroalimentaires ont mieux résisté à la récente crise financière. L’auteure observe une baisse des investissements et du recours aux dettes bancaires après la crise. Le secteur agroalimentaire est marqué par une forte hausse de défaillances entre 2010 et 2012.

Patrick Veysset, Michel Lherm, Marielle Roulenc, Christophe Troquier, Didier Bébin
Analyse diachronique de l’efficience technique des systèmes de production bovin viande. Baisse de la productivité des facteurs variables sur 23 ans
La productivité du travail a augmenté de plus de 70 % en élevage bovin viande depuis 1990 alors que la productivité du foncier est restée stable. Les volumes d’intrants utilisés et de consommation annuelle de capital ont augmentés. L’efficience technique du système de production s’est dégradée. La perte d’efficience technique est corrélée avec l’augmentation de la taille des exploitations.

Laetitia Dari, Gilles Paché
Acteurs tiers et stratégies collectives des filières. Le cas du liège en Corse
L’acteur tiers est décrit dans la littérature en sciences de gestion comme un élément incontournable des relations inter-organisationnelles. Le cas du liège met en lumière l’efficacité potentielle de l’acteur tiers pour la dynamiser une filière. Le cas corse constitue pourtant un constat d’échec dans l’établissement d’une stratégie collective, lié à la forme organisationnelle de l’acteur tiers.