Navigation – Plan du site

359 | Mai-juin 2017
Varia

Recherche

● Une analyse microéconomique de la filière bois-énergie, menée à l’échelle des propriétaires forestiers, montre que la rentabilité incertaine et les risques sylvicoles peuvent freiner l’engagement des propriétaires.
● La théorie de la sélection de portefeuille est appliquée à la diversité en essences des forêts françaises pour modéliser et cartographier la composition optimale en essences, par département français. Les sorties du modèle corroborent les recommandations actuelles.
● Une évaluation contingente appliquée au maintien des réserves forestières en Suisse montre que la disposition à payer (DAP) est plus élevée pour les résidents urbains. La DAP croît avec le revenu, mais uniquement pour les bas revenus.
● Un débat est ouvert sur la mise en œuvre d’un dispositif de micro-assurance indicielle pour la gestion ex ante des risques agricoles au Niger. Le débat porte notamment sur la capacité institutionnelle de mise en œuvre d’un tel dispositif.
● L’analyse de partages d’expériences de réduction des pesticides, mis en récit dans une revue professionnelle, montre que l’action des agriculteurs innovateurs relève d’un régime d’action exploratoire. Ce régime peut constituer un frein à leur mobilisation par des plans d’action publique.
● Des exploitations du RICA sont classées à partir d'indicateurs traduisant leurs impacts potentiels sur l’environnement. Les classes sont reliées aux aides PAC, 1er et 2nd pilier, touchées par hectare. Les exploitations les plus favorables à l’environnement touchent le moins d’aides.

Note de lecture
● Terre et humanité. La voie de l'Ecolocène

Cairn

Les articles de ce numéro sont disponibles en texte intégral via abonnement/accès payant sur le portail Cairn.
Consulter ce numéro