Navigation – Plan du site
Faits et chiffres

Aides directes et environnement : la politique agricole commune en question

Direct Subsidies and Environment: Questioning Common Agricultural Policy
Alessandra Kirsch, Jean-Christophe Kroll et Aurélie Trouvé
p. 121-139

Résumés

La distribution des aides directes de la PAC bénéficie-t-elle aux exploitations agricoles les plus favorables à l’environnement ? Les exploitations agricoles de l’échantillon du RICA 2013 ont été classées en fonction de leurs effets potentiels sur l’environnement à partir d’une série d’indicateurs. Ces classes ont ensuite été mises en relation avec les montants d’aides perçus. Les résultats sont traités pour 3 OTEX (céréales et oléo-protéagineux, bovins lait, bovins viande). Ils indiquent que les exploitations ayant les effets les plus positifs sur l’environnement sont celles qui perçoivent le moins d’aides par hectare. Ce résultat est lié à un plus faible montant des aides du premier pilier de la PAC, sans que les aides du second pilier ne puissent le compenser entièrement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Méthodologie
1. Élaboration d’indicateurs agro-environnementaux
2. Élaboration d’un classement des exploitations selon leurs effets environnementaux
Résultats
1. Les exploitations spécialisées céréales et oléoprotéagineux
2. Exploitations spécialisées dans la production de bovins viande
3. Exploitations bovines spécialisées en production laitière
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les aides directes de la politique agricole commune (PAC), celles qui sont directement perçues par les producteurs, sont aujourd’hui regroupées en deux sous-ensembles, les deux « piliers » de la PAC, selon leur nature et leur financement. Les soutiens du premier pilier concernent essentiellement les aides au revenu. Elles font l’objet d’un financement annuel communautaire par un fonds spécifique : le Fonds européen agricole de garantie (FEAGA). Les aides du second pilier, encore appelé « développement rural », sont ciblées sur des régions ou des actions spécifiques, soumises à un cahier des charges qui précise des conditions sociales, géographiques et techniques pour leur mise en œuvre. Elles font l’objet d’un financement pluriannuel par un second fonds, le Fond européen agricole de développement rural (FEADER) et d’un cofinancement de la part des États membres. L’ensemble de ces aides directes du premier et du secondpilier joue un rôle essentiel dans la constitution des revenus agr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alessandra Kirsch, Jean-Christophe Kroll et Aurélie Trouvé, « Aides directes et environnement : la politique agricole commune en question », Économie rurale, 359 | 2017, 121-139.

Référence électronique

Alessandra Kirsch, Jean-Christophe Kroll et Aurélie Trouvé, « Aides directes et environnement : la politique agricole commune en question », Économie rurale [En ligne], 359 | Mai-juin 2017, mis en ligne le 10 mai 2019, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://economierurale.revues.org/5223

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page