Navigation – Plan du site

313-314 | Septembre - décembre 2009
Varia

On assiste à un renouveau du salariat agricole chez les éleveurs des  Alpes du Nord : peut-il mieux sécuriser à la fois les exploitations et le parcours professionnel des salariés ?

L’excellence professionnelle se caractérise par la densité des échanges techniques. Dans la filière porcine, le concours du Cochon d’Or illustre cette situation.

Les démarches environnementales volontaires adoptées par certains agriculteurs sont diverses. Une lecture conventionnaliste permet de caractériser les différents « mondes protecteurs de l'environnement » auxquels elles correspondent.De quelle manière des agriculteurs familiaux brésiliens pratiquant une agriculture biologique  liée à des projets de développement rural adoptent-ils de nouvelles stratégies de pluriactivité ?

Au Cameroun, quels sont les gains des consommateurs et les pertes des producteurs de poulet lorsque l’on passe à une situation de marché ouvert ?

En Pologne, quels sont les effets de la nouvelle politique des préretraites agricoles ? Un premier bilan montre la forte résistance et la grande capacité d’adaptation du modèle paysan.

A Mayotte, la régularisation foncière a des impacts institutionnels donnant naissance à une nouvelle dynamique faite de pluralisme et d’incertitude.

Au Venézuela, la mise en œuvre des politiques foncières montre, malgré les déclarations officielles, une continuité sur le long terme.

Repenser la politique agricole pour pouvoir répondre à l’objectif de cohésion préconisé par l’Union européenne : la territorialisation des politiques agricoles apparaît comme l’une des solutions.

Le patrimoine rural fait l’objet de multiples attitudes et actions  socioculturelles et économiques. Considéré comme  facteur  de développement local, il donne lieu  à des  dynamiques variées selon le territoire.