Navigation – Plan du site
Recherches

Le syndicalisme agricole face à la réforme de la PAC

Agricultural unionism in the face of the CAP reform
Jean Vercherand, Bruno Lemery, Claude Compagnone et Éric Doidy
p. 05-26

Résumés

Cet article décrit et interprète le comportement du syndicalisme agricole au niveau national face au processus de réforme de la PAC qui a constitué une épreuve critique pour la profession agricole, dans la mesure où il s’est traduit par une forte remise en cause de la logique productive dans laquelle celle-ci se situait. Durant ce processus, la tendance majoritaire s’est comportée de façon essentiellement défensive contrairement à la période précédente des années 1960 et début 1970. La raison provient d’une triple rupture de l’organisation : dans le suivi de la PAC, dans son fonctionnement interne et dans ses relations avec le pouvoir politique.

Haut de page

Notes de l’auteur

Les auteurs remercient les deux lecteurs anonymes d’une première version de ce texte pour l’intérêt de leurs observations.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Le refus d’une maîtrise de la production laitière
L’apparition des excédents laitiers
L’échec de la taxe de coresponsabilité laitière
Le refus des quotas ou des quantums
Des quotas imposés et finalement acceptés
L’incapacité à définir une réforme globale de la PAC
Le refus d’une voie alternative de réforme
La banalisation de l’agriculture au sein du GATT
Un alignement par défaut sur la politique agricole américaine
Un chassé-croisé avec la politique agricole américaine
Une alliance politico syndicale hégémonique
Un mercantilisme colbertiste
Une triple rupture
Précisions complémentaires
Note 6. L’hostilité aux quotas laitiers
Note 7. Quotas et quantum
Note 9. La nouvelle gauche paysanne, apparue à la fin des années 1960
Note 10. Les projets de maîtrise de la production proposés par la gauche paysanne
Note 11. Le coût de résorption des excédents laitiers
Note 14. L’opposition de Jacques Chirac à la maîtrise des productions
Note 15. Le plan Guillaume
Note 22. Le projet du quantum financier
Note 23. Les subventions américaines à l’agriculture
Note 25. Contexte du débat sur les soutiens à l’agriculture
Note 29. La Coordination rurale
Note 36. Déclarations des dirigeants du syndicalisme majoritaire concernant les prix
Note 40. Changement d’orientation à la tête de la FNSEA
Note 44. Méconnaissance de l’intérêt et des limites de la régulation des marchés
Note 48. Exemple des reprises en main dans le syndicalisme agricole
Note 51. La FNSEA « courroie de transmission du RPR »
Sources, Entretiens et Références bibliographiques
Presse professionnelle 

Aperçu du début du texte

Introduction

En 1965, quand le général de Gaulle s’engage dans la « politique de la chaise vide » à Bruxelles, les dirigeants agricoles français ont achevé leur grand œuvre pour lequel ils ont milité durant près de vingt ans : la réalisation de la CEE, avec un Marché commun agricole encadré par la Politique agricole commune (PAC). Cette dernière s’est révélée remarquablement efficace puisque, quinze ans plus tard, l’Europe –jusqu’alors déficitaire– se retrouve structurellement excédentaire pour ses principales productions. Dès lors, cette politique devait être réformée : elle ne pouvait continuer à garantir des prix agricoles pour des quantités illimitées alors que les excédents croissants devaient être exportés sur le marché mondial moyennant des « restitutions » (c’est-à-dire des subventions compensant l’écart avec des prix mondiaux bas) de plus en plus élevées. Cependant, c’est une nouvelle génération de dirigeants agricoles qui se trouve alors confrontée à cette nécessité de réfo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Vercherand, Bruno Lemery, Claude Compagnone et Éric Doidy, « Le syndicalisme agricole face à la réforme de la PAC », Économie rurale, 330-331 | 2012, 05-26.

Référence électronique

Jean Vercherand, Bruno Lemery, Claude Compagnone et Éric Doidy, « Le syndicalisme agricole face à la réforme de la PAC », Économie rurale [En ligne], 330-331 | juillet-septembre, mis en ligne le 22 juin 2012, consulté le 22 octobre 2014. URL : http://economierurale.revues.org/3473

Haut de page

Auteurs

Jean Vercherand

INRA, Laboratoire de recherche sur les innovations socio-techniques et organisationnelles en agriculture de Dijon, Listo-D, Dijon, jean.vercherand@enesad.inra.fr

Articles du même auteur

Bruno Lemery

INRA, Laboratoire de recherche sur les innovations socio-techniques et organisationnelles en agriculture de Dijon, Listo-D, Dijon

Articles du même auteur

Claude Compagnone

INRA, Laboratoire de recherche sur les innovations socio-techniques et organisationnelles en agriculture de Dijon, Listo-D, Dijon

Articles du même auteur

Éric Doidy

INRA, Laboratoire de recherche sur les innovations socio-techniques et organisationnelles en agriculture de Dijon, Listo-D, Dijon

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page