Navigation – Plan du site
Recherches

Le foncier, une ressource territoriale difficile à construire en périurbain

Difficult to build land as territorial resource in periurban area
Anne-Marie Jouve et Gisèle Vianey
p. 27-41

Résumés

La ressource foncière, par son utilité sociale et sa dimension politique, est un enjeu stratégique pour le territoire. A la jonction d’intérêts individuels et collectifs, cette ressource est difficile à mobiliser, notamment dans la construction d’un projet territorial périurbain. L’analyse des politiques territoriales locales menées en France depuis quarante ans dans quelques communes cherche à montrer que l’aménagement du territoire reste problématique tant que le foncier n’est pas saisi comme une ressource d’intérêt collectif.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Évolution des politiques d’aménagement territorial en France
Changements d’orientation depuis les années 1960
Vers une mobilisation de l’espace agricole comme une ressource territoriale ?
Des outils fonciers de dialogue entre politiques : ZAP et PAEN
Interrogations sur la mise en œuvre d’une gouvernance foncière locale
Les matériaux de terrain
Présentation des communes étudiées
Méthodes de collecte et d’analyse des données
Des stratégies plurielles de mobilisation de l’espace agricole
Priorité donnée à l’urbanisation
Appui à une agriculture productive et régression des espaces agricoles
Une appropriation de l’espace agricole par les politiques municipales
Quelle gouvernance foncière pour mobiliser l’espace agricole comme une ressource territoriale ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

La ressource foncière, par son utilité sociale et sa dimension politique est un enjeu stratégique pour le territoire. Cependant, à la jonction d’intérêts individuels et collectifs, cette ressource est complexe et difficile à mobiliser, notamment dans le contexte périurbain où les espaces ouverts naturels et agricoles sont porteurs des besoins contradictoires de la société et de légitimités superposées (Comby, 1989).

De nombreuses actions publiques ont été menées pour réguler les usages des sols et protéger les espaces agricoles. Mais depuis une cinquantaine d’années, les meilleures terres agricoles (plaines fertiles et « plats » des vallées) sont détruites par l’urbanisation et l’étalement des infrastructures. Ce phénomène est mondial et largement étudié. La fréquence et l’ampleur des changements d’usages de ces espaces témoignent de la faible efficience des mesures mises en œuvre. Cette défaillance peut s’expliquer par l’insuffisante prise en compte, dans les schémas d’aménagement,...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Marie Jouve et Gisèle Vianey, « Le foncier, une ressource territoriale difficile à construire en périurbain », Économie rurale, 330-331 | 2012, 27-41.

Référence électronique

Anne-Marie Jouve et Gisèle Vianey, « Le foncier, une ressource territoriale difficile à construire en périurbain », Économie rurale [En ligne], 330-331 | juillet-septembre 2012, mis en ligne le 22 juin 2012, consulté le 28 novembre 2014. URL : http://economierurale.revues.org/3478

Haut de page

Auteurs

Anne-Marie Jouve

Chercheure associée, Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes, Institut agronomique méditerranéen de Montpellier (CIHEAM-IAMM), Membres du réseau Foncimed (réseau d’échanges sur le foncier en Méditerranée) ; am.jouve@free.fr

Gisèle Vianey

Experte géographe, Membres du réseau Foncimed (réseau d’échanges sur le foncier en Méditerranée) ; gisele.vianey@wanadoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page