Navigation – Plan du site
Dossier

La reterritorialisation de l’agriculture, effet collatéral des conflits d’usage. Le cas francilien

Land use conflicts and local (re)integration of farming activities. A case study of the Greater Paris countryside.
Ségolène Darly
p. 31-46

Résumés

L’auteure met en évidence en quoi les processus conflictuels participent aux dynamiques contemporaines de reterritorialisation de l’agriculture. Cette analyse adopte un point de vue original et se fonde sur une étude des conflits d’usage liés à l’agriculture en Ile-de-France, réalisée à partir de l’analyse croisée de données collectées dans les articles de la presse quotidienne régionale et dans les textes des décisions des tribunaux administratifs. Ainsi au cours de contestations collectives, l’agriculture est parfois mise à l’agenda politique des collectivités, ce qui constitue une étape nécessaire à son éventuelle « mise en projet » de territoire au sein des couronnes périurbaines. La place des agriculteurs dans le « gouvernement » de ces projets reste cependant inégale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Les fondements d’une analyse pluridisciplinaire
Ancrages théoriques
Définition conceptuelle et méthodes de recensement des conflits
Distinction conceptuelle entre tension et conflit
Constitution du corpus de la presse
Constitution du corpus des tribunaux administratifs
Une base de données pour l’analyse des effets de reterritorialisation associés aux conflits
Conflits d’usage des espaces agricoles. Tendances régionales
Mobilisations collectives contre l’urbanisation et ses effets négatifs. Une dynamique omniprésente
Conflits de voisinage entre agriculteurs et résidents : importance à relativiser
La résistance des propriétaires à l’action publique entre démarches individuelles et émergence de collectifs
Diversité des effets de reterritorialisation dans les campagnes périurbaines
Effets des conflits sur l’intégration des agriculteurs aux réseaux locaux
Reformulation des problèmes de voisinage en termes d’enjeux collectifs
Les effets de réagencements des contextes locaux de l’activité agricole
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le rôle des acteurs locaux dans la gestion des espaces et des ressources agricoles, ainsi que leurs modes de coordination, sont au cœur des réflexions portant sur le traitement des enjeux globaux alimentaires, économiques et environnementaux qui sont liés à l’activité agricole (Marsden, 1998 ; Mol et Van der Burg, 2004). Les recherches sur les changements qui affectent les campagnes sont ainsi appelées à reconsidérer en tant qu’objet d’étude, après les avoir partiellement ignorés, les rapports entre populations locales et agriculture (Rieutort, 2009).

Or, depuis les années 1990, deux évolutions convergentes, celle de la diversification des objectifs du développement agricole et celle de la montée en puissance des acteurs « de la ville » dans la gouvernance des espaces agricoles périurbains, constituent les lignes de force d’une reterritorialisation de l’agriculture qui « intègre l’agriculture en tant que profession et activité économique et sociale liée à des bassins d’emploi et de ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ségolène Darly, « La reterritorialisation de l’agriculture, effet collatéral des conflits d’usage. Le cas francilien », Économie rurale, 332 | 2012, 31-46.

Référence électronique

Ségolène Darly, « La reterritorialisation de l’agriculture, effet collatéral des conflits d’usage. Le cas francilien », Économie rurale [En ligne], 332 | novembre-décembre, mis en ligne le 30 novembre 2012, consulté le 21 octobre 2014. URL : http://economierurale.revues.org/3622

Haut de page

Auteur

Ségolène Darly

UMR LADYSS, Université Paris 8, Vincennes Saint-Denis, segolene.darly@univ-paris8.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page