Navigation – Plan du site
dossier

Ruptures et transversalités entre agriculture biologique et agriculture de conservation

Ruptures and transversality between organic agriculture and conservation agriculture
Philippe Fleury, Carole Chazoule et Joséphine Peigné
p. 95-112

Résumés

Cet article analyse les transversalités et les ruptures, entre deux modèles, l’agriculture biologique et l’agriculture de conservation. Il s’appuie sur des entretiens semi-directifs auprès d’agriculteurs. Ces deux agricultures restent des modèles différents. Pour autant il existe des formes d’hybridation dans les pratiques de conduite des cultures. Les agriculteurs expérimentent dans leur exploitation, échangent et apprennent dans leur monde mais ne s’y limitent pas. Agriculteurs biologiques et de conservation se rencontrent de plus en plus et ont des lectures communes. Cette hybridation technique est tout autant, sinon plus, un processus horizontal impliquant les agriculteurs et parfois des conseillers agricoles, que le résultat d’incitations institutionnelles et d’actions de diffusion.

Haut de page

Notes de l’auteur

Ce travail a été réalisé dans le cadre du projet PEPITES (Processus écologiques et processus d’innovation technique et sociale en agriculture de conservation) qui bénéficie du support de l’ANR (Agence nationale de la recherche dans le cadre du programme Systerra.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Les fondements de l’agriculture biologique et de l’agriculture de conservation
Une analyse des processus d’hybridation technique
Méthodes et concepts
Plusieurs sources d’information
Analyse des données et concepts
Résultats
Diversité des conceptions et des pratiques
Groupe 1 : L’autonomie du système bio polyculture-élevage comme modèle
Groupe 2 : La performance technique et la bio-intensive comme pratique
Groupe 3 : L’agriculture de conservation comme appartenance
Groupe 4 : Agriculture de conservation comme référence à des techniques
Proximités et transversalités entre modèles d’agriculture
Discussion
Transformation des référentiels d’action technique
Les facteurs de l’hybridation
Perméabilités, complémentarités et compétition

Aperçu du début du texte

Les analyses des mouvements de différenciation de modèles d’agriculture se sont majoritairement attachées à caractériser leurs spécificités en termes de valeurs, de pratiques et de réseaux : agriculture durable, agriculture raisonnée, agriculture biologique, agriculture de conservation, etc. (Goulet, 2010 ; Sylvander et al., 2006 ; Van Dam et al., 2009). Les agriculteurs engagés dans ces dynamiques revendiquent d’ailleurs leurs différences et portent souvent très fort leur sentiment d’appartenance à un groupe. Nous adoptons ici une perspective différente et l’objet de cet article est d’analyser les dimensions transversales, tout autant que les ruptures, entre deux agricultures considérées comme segmentées, agriculture biologique et agriculture de conservation.

Les fondements de l’agriculture biologique et de l’agriculture de conservation

Agriculture biologique et de conservation invoquent toutes les deux le respect du fonctionnement naturel du sol et plus généralement le respect de l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Fleury, Carole Chazoule et Joséphine Peigné, « Ruptures et transversalités entre agriculture biologique et agriculture de conservation », Économie rurale, 339-340 | 2014, 95-112.

Référence électronique

Philippe Fleury, Carole Chazoule et Joséphine Peigné, « Ruptures et transversalités entre agriculture biologique et agriculture de conservation », Économie rurale [En ligne], 339-340 | janvier-mars 2014, mis en ligne le 20 janvier 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://economierurale.revues.org/4247 ; DOI : 10.4000/economierurale.4247

Haut de page

Auteurs

Philippe Fleury

ISARA-Lyon, Département Agriculture, Systèmes alimentaires et Territoires, Laboratoire d’Etudes Rurales ; fleury@isara.fr

Articles du même auteur

Carole Chazoule

ISARA-Lyon, Département Agriculture, Systèmes alimentaires et Territoires, Laboratoire d’Etudes Rurales ; chazoule@isara.fr

Articles du même auteur

Joséphine Peigné

ISARA-Lyon, Département Agroécologie et Environnement, peigne@isara.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page