Navigation – Plan du site

Avant-propos

Bernard Roux
p. 3

Texte intégral

1Ce numéro, dédié à la mémoire de Louis Malassis, rend hommage à notre regretté collègue qui a été un président remarquable de la SFER. Son parcours professionnel y est retracé de manière à ce que chacun de nous retrouve, ou apprenne pour les plus jeunes, l’œuvre et les talents d’un homme de dialogue et de conviction. Il donnait aux échanges entre les mondes de la recherche et du milieu professionnel une importance primordiale, mobilisant les forces nécessaires autour de projets scientifiques adaptés aux préoccupations professionnelles rurales, agricoles, agroalimentaires.

2L’un des articles illustre de manière concrète ce que Louis Malassis impulsait avec assiduité : associer recherche et acteurs, concilier les outils nécessaires aux filières de production. C’est ainsi qu’est mise en évidence un exemple de construction d’un système de recherche pour assurer la durabilité d’une filière et l’accompagner dans les différentes phases de sa transition.

3Les racines rurales de Louis Malassis ont toujours maintenu vivantes ses relations aux agriculteurs. Il nous a donné à réfléchir sur « La longue marche des paysans français ». C’est à ce titre qu’une étude est ici exposée : dans le monde de la conchyliculture, l’analyse du débat juridique entre le domaine maritime public et les producteurs. Comment répondre aux exigences de ce secteur dominé par le modèle de l’exploitation familiale ? Comment pérenniser les exploitations conchylicoles et favoriser l’installation des jeunes ?

4Attentif aux ruptures temporelles, Louis Malassis avait pressenti la nouvelle physionomie des campagnes françaises. Il souhaitait une vision d’ensemble, proactive et généreuse. Deux articles sont au cœur de ces nouveaux horizons. L’un nous éclaire sur ces territoires ruraux, que sont les nouveaux résidentiels où se créent des situations conflictuelles, des incompatibilités et où se combinent dimension matérielle et dimension institutionnelle de l’agencement territorial. Une observation de ces situations polèmogènes, dans le département du Puy-de-Dôme, mesure les différentes implications de ces phénomènes pour la décision publique. L’autre article s’intéresse aux rôles que peuvent jouer les espaces naturels en tant que lieux de détente. Un modèle économétrique évalue les bénéfices économiques des usages récréatifs du Bois de Finges, en Suisse. Sans vouloir généraliser les résultats, nos collègues Suisses nous ouvrent des perspectives de qualité.

5À travers ces quatre études, nous avons souhaité que ce numéro rappelle, fusse modestement, certains éléments du riche message de Louis Malassis à travers les moyens que la recherche peut mettre en œuvre pour éclairer et aider le monde agricole et agroalimentaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Roux, « Avant-propos », Économie rurale, 306 | 2008, 3.

Référence électronique

Bernard Roux, « Avant-propos », Économie rurale [En ligne], 306 | Juillet-août 2008, mis en ligne le , consulté le 27 avril 2017. URL : http://economierurale.revues.org/426

Haut de page

Auteur

Bernard Roux

Président du Comité de rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page