Navigation – Plan du site
Recherches

L’euro alimentaire en France et le partage des valeurs ajoutées

French “food euro” and value added distribution
Philippe Boyer et Jean-Pierre Butault
p. 45-68

Résumés

Effectuée dans le cadre de l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires, l’étude consiste à décomposer le montant de la consommation alimentaire à domicile de 1995 à 2007 en importations, taxes et valeurs ajoutées des différentes branches. Les résultats font apparaître des tendances lentes mais lourdes. La part des importations finales et en consommations intermédiaires augmente et passe de 23 à 26 %, et les taxes restant stables (autour de 10 %), la part des valeurs ajoutées générées dans les branches diminue (67 % en 1995 et 64 % en 2007). Compte tenu des baisses des prix agricoles, la part de la valeur ajoutée de l’agriculture et de la pêche baisse de 12 à 8 % entre 1995 et 2005 et la remontée des prix en 2006 et 2007 ne la porte qu’à 9 %. La régression de la part de la valeur ajoutée des IAA apparaît quasiment linéaire (12 % en 1995 et 10,5 % en 2007), tout comme celle des autres industries, celle des transports restant stable. La part de la valeur ajoutée du commerce apparaît plus variable, avec un niveau équivalent en 1995 et 2007 (20 %). La part de la valeur ajoutée des services passe de 15 à 19 %. La composition de l’euro alimentaire évolue sous des effets « prix » mais provient également de transformations plus profondes des modes de production et de consommation des produits alimentaires. Ces éléments ne doivent pas être oubliés dans les débats actuels sur la formation des prix alimentaires, tant sur la contractualisation entre producteurs et l’aval que sur les possibilités de développement de l’agriculture de proximité.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Méthode
La relation entre demande finale et production
La relation entre valeurs ajoutées et demande finale
Introduction des importations dans la relation entre valeurs ajoutées et demandes finales
Les sources
Les TES d’Eurostat
Deux corrections apportées aux TES d’Eurostat
Les étapes du travail
Le calcul du contenu en emplois de la consommation alimentaire
Résultats
Vision d’ensemble de la décomposition des dépenses alimentaires pour la période 1995-2007
L’évolution des volumes et des prix réels entre 1995 et 2007
Le contenu en importations de la consommation alimentaire
Le contenu en produits intérieurs de la consommation domestique
Le partage des valeurs ajoutées
Le contenu en emplois
L’accroissement du poids des services. Un retour aux données primaires
Conclusion

Aperçu du début du texte

La question de la formation des prix à la consommation n’est pas spécifique aux produits alimentaires même si les matières agricoles connaissent d’amples fluctuations de prix qui en font un marché particulier. Pourtant, un débat récurrent persiste, en France, sur la formation des prix alimentaires, les agriculteurs accusant notamment les industries d’aval et la distribution de faire pression à la baisse sur les prix agricoles. Pour éclairer ce débat, de nombreux rapports ont ainsi été édités en France (Canivet 2004 ; Besson 2008 ; Lambert, 2009) et a été institué, en 2010, un Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires (OFPM). C’est dans le cadre de cet observatoire que ce travail été initié.

Dans la littérature économique, la question de la formation des prix alimentaires est abordée de plusieurs points de vue :

● À travers une observation de l’évolution des prix, et des coûts et bénéfices unitaires à différents stades. Les travaux de l’OFPM visent a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Boyer et Jean-Pierre Butault, « L’euro alimentaire en France et le partage des valeurs ajoutées  », Économie rurale, 342 | 2014, 45-68.

Référence électronique

Philippe Boyer et Jean-Pierre Butault, « L’euro alimentaire en France et le partage des valeurs ajoutées  », Économie rurale [En ligne], 342 | juillet-août 2014, mis en ligne le 15 juillet 2016, consulté le 25 mars 2017. URL : http://economierurale.revues.org/4394 ; DOI : 10.4000/economierurale.4394

Haut de page

Auteurs

Philippe Boyer

FranceAgriMer, Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires, Montreuil ; philippe.boyer@franceagrimer.fr

Jean-Pierre Butault

INRA AgroParisTech SAE2, Nancy ; butault@nancy.inra.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page